logo

Man United - Tottenham (1-6), les Spurs humilient les Red Dévils

Sun 04 October 2020 | 17:31

Évoluant à 11 contre 10 pendant les trois quarts du match, Tottenham a infligé une énorme déroute à MU (6-1). José Mourinho doit être comblé.

Historique ! Tottenham est allé infliger ce dimanche une défaite monumentale à Manchester United. Une cuisante débandade 6-1 qui restera incontestablement dans les annales. Le club phare du Nord-Ouest d’Angleterre n’en a connu qu’une seule de ce type à Old Trafford depuis le début de l’ère Premier League (face à Man City en 2011). Comble d’humiliation pour United, sur le banc d’en face il y avait leur ancien coach José Mourinho.

Le rouge de Martial a amorcé la déroute

Un vrai naufrage pour les Red Devils, mais qui ne se serait peut-être pas produit si l’arbitre du match et les assistants en charge de la vidéo n’avaient pas pris la décision sévère d’expulser Anthony Martial (26e), tout en laissant Erik Lamela sur le terrain. Le Français avait réagi à une provocation de l’Argentin, mais il a été le seul à se faire sanctionner. C'était le tournant de la partie.

Cette expulsion a fortement pénalisé les Mancuniens, même si le score était déjà en faveur des Londoniens à ce moment-là (2-1). Bruno Fernandes a ouvert le score sur pénalty (2e), mais Ndombélé (4e), en profitant d'un moment de flottement chez les Red Devils, et Son Heung-Min (7e), d'un subtil piqué, lui ont vite répondu. Les Spurs ont été efficaces offensivement et ce tout au long de la partie, avec un duo Son Heung-Min et Harry Kane qui s’est montré sans pitié avec l’arrière-garde adverse.

MU a vécu un cauchemar

Chacun des deux a claqué un doublé pour donner à cette victoire des allures de correction. Devant les espaces existants dans le camp mancunien, ils se sont régalés et ont fait mouche à chaque offensive ou presque. Kane a marqué à la 30e et à la 79e sur pénalty, et entre-temps Son a ajouté (37e) son second. Serge Aurier a aussi apporté sa contribution à ce festival en signant une réalisation (51e) et une passe décisive.

MU a bu le calice jusqu’à la lie, et la débâcle aurait pu être encore plus conséquente. De Gea avait effectué une énorme intervention à la 28e. Par ailleurs, il convient de souligner que MU a été chanceux de ne pas finir à 9. A la 85e minute, Luke Shaw a découpé Lucas Moura qui filait vers ses buts, et n’a récolté que d’un jaune pour son intervention illicite. Ça aurait pu donc être pire, mais il n’est pas sûr que cela serve de consolation pour les Mancuniens et leur coach Ole Gunnar Solskjaer. Ils resteront marqués au fer rouge par ce désastre. 


source: SportMob