logo
My Profile

Didier Deschamps n'a "aucune envie" de répondre aux propos de Patrice Evra sur le racisme

Thu 01 October 2020 | 13:29

En marge de l'annonce de la liste, le sélectionneur des Bleus a été invité à réagir à la récente sortie de Patrice Evra sur le racisme dans le foot.

Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a annoncé ce jeudi la liste des 24 joueurs retenus pour les matches à venir contre l'Ukraine, le Portugal et la Croatie. Il était en conférence de presse en début d'après-midi.

Etait-ce compliqué de maintenir Paul Pogba en condition après de longs mois d'absence en équipe de France ?

Didier Deschamps : Le premier malheureux, c'est lui. Paul (Pogba) est très attaché à l'équipe de France. Il connaît sa place dans le groupe. Avant de contracter le Covid pour le dernier rassemblement, il avait eu une saison difficile aussi. Mais il y a toujours eu le contact avec le groupe, la frustration de ne pas être avec ses potes pour le dernier rassmeblement. Il a toujours été heureux de rejoindre l'équipe de France et je pense que ce sera le cas encore cette fois-ci.

Ferland Mendy et Moussa Sissoko sont absents. Pourquoi ?

J'ai pris 24 joueurs. C'est la concurrence. Si j'en prends un, c'est au détriment d'un autre. Je ne vais pas rentrer dans les détails. C'est le pour, le contre. C'est mon rôle de trancher. Certains auraient pu aussi y être au mois de septembre, c'est comme ça. Si je faisais une liste de 30 ou 35 je ferai plus d'heureux. 

Avez-vous une idée du schéma tactique que vous utiliserez lors de ce rassemblement ? Maintiendrez-vous la défense à 3 ?

C'est une possibilité qu'on peut avoir. Mais à n'importe quel moment, on peut passer à autre chose aussi. Je n'ai pas encore décidé sur les matches qu'on aura. C'est possible qu'on utilise le même système à chaque fois. J'essayerai surtout d'avoir un système et une animation qui permettent à mes joueurs d'être dans les meilleures dispositions possibles. Mais quel que soit le système que j'utiliserai, il faut qu'il nous donne la possibilité d'être le plus dangereux possible. C'est un débat avec tellement d'options différentes. L'analyse peut être juste, à partir du moment où on tient compte du système et de l'opposition en face.

"Logique que Camavinga soit encore avec nous"

Eduardo Camavinga peut-il impacter positivement l'avenir des Bleus au milieu de terrain ?

Il a cette capaicté, malgré son jeune âge à faire les choses très, très bien. Au-delà de son enthousiasme, il est capable de faire des choses que certains font peut-être moins bien, notamment dans l'utilisation du ballon. Dans ses prises de balle, ses orientations et ses passes. Il est polyvalent aussi, pas du tout embêté par le ballon. C 'est déjà un bon acquis. Il a tout pour lui, même s'il doit passer par des étapes. Le lendemain du dernier rassemblement a été compliqué pour lui, il y a eu des louanges qu'il méritait. Il a fallu digérer tout cela. Contre Nîmes, ce n'était pas le même Eduardo qu'on avait eu quatre jours auparavant, mais ça me semble logique qu'il soit encore avec nous dans le court et moyen terme. Il a une grosse marge de progression, et ce qu'il arrive à faire aujourd'hui est déjà très intéressant.

Suivez-vous Teji Savanier ?

Il y a énormément de joueurs qui peuvent être performants en Ligue 1 ou à l'étranger. On tient compte de la forme du moment aussi. C'est un joueur intéressant sur ce qu'il a pu faire sur les deux ou trois dernier matches avec Montpellier.  On regarde les matches de Montpellier et donc leurs joueurs, mais ça concerne une très bonne cinquantaine de joueurs.

Un mot sur Olivier Giroud qui devrait atteindre la barre symbolique des 100 sélections.

Quand vous avez 100 sélections, ça représente une longévité au haut-niveau avec des situations pas toujours simples dans ses clubs. En équipe de France, il a très souvent été performant. Il avance en âge évidemment, mais à partir du moment où il maintient son niveau... Olivier a ce mental, ça n'a pas toujours été simple pour lui. Pas mal de choses très durs ont été dites sur lui par rapport à ce qu'il a fait. Il a toujours été important pour le collectif et même s'il n'a pas marqué lors de la Coupe du monde 2018, ça ne l'a pas empêché d'être décisif. Bienvenue à lui parmi les centenaires !

"Je me dois d'insister avec Upamecano pour qu'il se sente dans un climat de sérénité"

Qu'avez-vous pensé de la décision de la LFP de ne pas sanctionner Neymar et Alvaro Gonzalez ?

La décision a été prise par la commission, il faut l'accepter. C'est acté, il n'y a plus à en discuter. Je n'ai rien d'autre à ajouter par rapport à ça.

Souhaitez-vous réagir aux propos de Patrice Evra en réaction à ceux de Noël Le Graët à propos du racisme dans le football et en sélection ?

Cela ne sert à rien, je n'ai aucune envie de participer à ce débat.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de reprendre Dayot Upamecano ?

Dayot n'a pas été à son meilleur niveau pour ses débuts, comme cela peut arriver. Il dégage une aisance naturelle, même si ce n'était pas son point fort le mois dernier. Sur le premier match, il a eu une intervention délicate avec un carton jaune dès le départ. Il est capable de beaucoup mieux. J'en discuterai avec lui. J'en parlais encore hier et ce matin avec Sylvain Ripoll, qui l'a eu en Espoirs. En maîtrise technique, il doit faire beaucoup mieux. C'est quelqu'un qui a un caractère timide et introverti, pas comme Eduardo (Camavinga). Je dois m'adapter par rapport à ça, en discutant avec lui. Il y a forcément une attente quand vous jouez pour les Bleus, une obligation de répondre présent. Ça peut bien se passer, comme pour Eduardo. Et un petit peu moins bien pour d'autres, mais je me rappelle de Paul Pogba aussi pour qui ça n'avait pas été facile contre l'Espagne il y a longtemps. Aujourd'hui, j'ai choisi Dayot et je me dois d'insister pour qu'il se sente dans un climat de sérénité.

Avez-trouvé un Adrien Rabiot changé le  mois dernier ?

Adrien (Rabiot) a gagné en consistance, dans sa maitrise technique et son volume. Il y a plus de répondant dans son jeu sans ballon. Il s'impose beaucoup plus, il gagne plus de duels. Je trouve qu'il a progressé. Sur le plan humain, il n'y a jamais eu le moindre problème, il n'y en a pas plus aujourd'hui. C'est un jeune joueur, avec une bonne marge de progression encore.


source: SportMob