logo
My Profile

Real Madrid - Valladolid 1-0, nouveau succès laborieux pour le Real Madrid

Wed 30 September 2020 | 21:22

Le Real Madrid s'est un succès court et étriqué ce mercredi pour le compte de la 3e journée de Liga face à Valladolid.

Après un nul à la maison et un succès laborieux à l'extérieur, le Real Madrid recevait Valladolid et Zidane en a profité pour opter pour une nouvelle expérimentation au niveau de son onze.

Son équipe était disposée en 4-4-2 losange avec la présence d'Odriozola en défense, d'Isco en meneur, mais surtout de Jovic et de Benzema en attaque. Et on ne peut pas dire que cette équipe merengue ait montré beaucoup de fluidité ou de confoirt ludique ce mercredi.

C'est même Valladolid qui s'offrait la première opportunité. La volée de Weissmann était captée par Courtois. Le Real réagissait par Fede Valverde, qui au terme d'une montée, voyait sa reprise du droit détournée par Roberto, le portier adverse.

On retrouvait Valverde plus tard en position de passeur via un centre rasant vers Jovic, dont la reprise du plat du pied gauche passait de peu au-dessus. Jovic ratera une autre opportunité un peu plus tard dans le petit filet de Roberto et Valladolid, face à l'innocuité offensive du Real, tentera de montrer les crocs.

Mais ni la tentative de Waldo Rubio, ni celle d'Orellana n'allaient faire mouche. 0-0, le score au repos avec un Real qui peinait à trouver la bonne carburation. Et quand il y parvenait, le destin s'en mêlait. Dès le début du second acte, une tête de Jovic était repoussée avec brio par Roberto alors que Casemiro, à l'affût, voyait sa tentative heurter la barre.

Valladolid avait des espaces et Weissmann en profitait pour faire briller un Courtois vigilant (54e). Face au constat d'échec de son équipe, Zidane changeait tout. Asensio, Vinicius et Carvajal entraient ainsi en jeu dans l'esproir d'arracher les trois points.

Une stratégie payante, puisque c'est Vinicius qui alalit ouvrir la marque peu après l'heure de jeu (64e), marquant de près en profitant d'une très mauvaise défense des visiteurs. Le Real n'était pas totalement à l'abri pour autant. Carnero, le latéral gauche de Valladolid, allait tester de nouveau les reflexes de Thibaut Courtois, encore une fois excellent dans ses cages.

Le portier adverse n'était d'ailleurs pas en reste. A un quart d'heure de la fin, Roberto Jimenez s'envolait pour repousser une frappe de Benzema. Une frappe de Modric, à dix minutes du terme, heurtait le porteau. 1-0, cela était néanmoins le score final. Le Real s'offre un nouveau succès étriqué, mais n'a toujours pas trouvé la formule idoine. Zinedine Zidane a encore du travail.


source: SportMob