logo
My Profile

Contre Leipzig, le PSG a rendez-vous avec son histoire

Tue 18 August 2020 | 6:15

Le PSG peut s'offrir une première finale de Ligue des champions l'année de son cinquantenaire. Il faudra battre Leipzig ce mardi (21 h) à Lisbonne.

Absent du dernier carré de la Ligue des champions depuis 1995, le PSG peut frapper fort en se qualifiant pour la finale ce mardi (21 heures), en cas de victoire contre Leipzig. Dans une formule inédite de la reine des compétitions européennes, le club de la capitale a validé son ticket pour les demies en venant à bout sur le fil de l'Atalanta Bergame (2-1) la semaine passée. Une victoire portée par une équipe, un staff, et un Neymar particulièrement en jambes.

Neymar-Mbappé, le ticket gagnant ?

Le Brésilien sera encore le fer de lance du PSG, privé de son gardien Keylor Navas. Il retrouvera son compère Kylian Mbappé au coup d'envoi. Un duo dantesque qui constitue le "point fort" de l'équipe parisienne, de l'aveu même de Thomas Tuchel : "Ils font toujours la différence. C'est un bon mix entre Neymar qui dribble et Kylian qui apporte de la vitesse et qui a faim de marquer tout le temps. Dans chaque équipe, il y a des petites connexions. Les deux ensemble sont exceptionnels."

Paris sera évidemment favori face à Leipzig. Mais pas question de parler de pression dans les rangs franciliens. "C'est un rêve d'être ici et de jouer un match comme celui-là. Je ne veux pas parler de pression, a lâché Ander Herrera la veille en conférence de presse. On a gagné quatre titres nationaux, c'est une saison fantastique. Le club a la possibilité de jouer une demi-finale pour la première fois depuis 25 ans. On est prêts pour ça, mais on ne peut pas parler de pression ou d'obligation. Sinon, tous les ans, ce serait le cas pour 10-12 équipes qui ne parviennent pas à gagner la Ligue des champions."

Tuchel : "On vit l'instant présent"

Si d'aventure le PSG venait à se qualifier pour la finale de dimanche, cela constituerait malgré tout un moment historique pour le club, qui n'a plus disputé de finale européenne depuis 1997 et la défaite contre Barcelone en Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe. Mais là encore, Thomas Tuchel préfère temporiser. "On ne veut pas parler de moment historique. On vit l'instant présent. On a mérité d'être ici, on a fait une Ligue des champions extraordinaire, une saison fantastique. On a travaillé de nombreux mois, avec des matches sérieux à notre meilleur niveau. C'est la conséquence de tout cela. On a déjà fait le travail et on continue."

C'est donc avec une certaine confiance, mais beaucoup de prudence, que le PSG avance vers sa demi-finale. Avec une seule idée en tête : revenir une nouvelle fois en héros au Myriad by sana Hotels de Lisbonne après la rencontre, et continuer ainsi de rêver soulever la coupe dans quelques jours.

Benjamin Quarez, notre envoyé spécial à Lisbonne.


source: SportMob
Nouvelles connexes