logo
My Profile

Deux clubs en demies de C1, une première pour le football français

Sat 15 August 2020 | 21:22

Avec la qualification de l’OL aux dépens de Manchester City, deux clubs français seront présents dans le dernier carré de la C1. Du jamais vu !

Pour la première fois de son histoire, la France aura deux représentants en demi-finale de la Ligue des Champions. Quatre jours après le PSG, c’est l’OL qui a assuré sa place dans le dernier carré en écartant l’un des grands favoris de la compétition, Manchester City. Une qualification réussie au terme d’une prestation exceptionnelle (3-1).

Alors qu’ils n’avaient guère les faveurs des pronostics, les Rhodaniens ont donc imité les Franciliens ont s’offrant le scalp du vice-champion d’Angleterre. Maxwel Cornet Moussa Dembélé ont été les principaux protagonistes de cet exploit en majuscules. L’un des plus grands de l’histoire du club.

Jusque-là, il n’y a jamais eu plus d’un club français dans le dernier carré de l’épreuve reine. Et cela ne s’était produit qu’à neuf reprises (OM 1993, PSG 1994 et 2020, Monaco 1994, 1998, 2004 et 2017, l’OL en 2010 et Nantes en 1996). C’est donc un retour par la plus grande des portes dans le Top 4 et avec deux équipes au lieu d’une seule. Un sacré coup de force. Notons aussi que ce n'est que la 2e fois depuis la C3 1992/1993 que les équipes françaises trustent la moitié des places dans un dernier carré d'une coupe européenne (C1, C2 et C3 confondues).

Une finale 100% française est possible

Pour l’OL, c’est donc un retour à ce niveau de la compétition dix ans après. A l’époque, l’équipe entrainée par Claude Puel avait échoué contre le Bayern Munich d’Ivica Olic. Hasard ou coïncidence, le Bayern ça sera aussi l’adversaire des Rhodaniens mercredi prochain. Il y aura de la revanche dans l’air.

Deux clubs français en 1/2 finale de Ligue des Champions, c’est bien sûr deux fois plus de chances d’aller au bout et offrir au pays sa 2e Coupe aux grandes oreilles. Avec même une possibilité d’avoir une finale 100% française. Ce qui serait bien sûr une première dans l’histoire. Mais, on n’en est pas encore là. Pour qu’il y ait à coup sûr un Cocorico à Lisbonne le 23 aout prochain, il faudrait sortir deux équipes allemandes. Un sacré défi, mais plus rien n’est impossible pour les Français.


source: SportMob
Nouvelles connexes