logo
My Profile

OM, Ricardo Carvalho : "Villas-Boas est animé par son travail"

Wed 30 October 2019 | 7:20

L'ancien défenseur central, devenu entraîneur adjoint d'André Villas-Boas, est marqué par l'énorme investissement de son compatriote.

Ricardo Carvalho a évolué dans les plus grands clubs du monde et avec de prestigieux entraîneurs que ce soit à Porto, à Chelsea ou encore au Real Madrid. L'ancien international portugais a aujourd'hui raccroché les crampons et partage son expérience du côté de l'Olympique de Marseille. Devenu entraîneur adjoint pour la première fois de sa carrière l'été dernier, l'ancien défenseur central côtoie André Villas-Boas au quotidien.

Ricardo Carvalho est certainement l'une des personnes les mieux placées pour décrire la méthode du technicien passé par Chelsea et Tottenham. Dans une interview accordée à L'Equipe, l'ancien international portugais a avoué être marqué par l'investissement de son compatriote : "J'ai connu des entraîneurs qui travaillent moins que lui. On arrive ici trop tôt, on part trop tard, on discute des heures après l'entraînement sur la façon dont ça s'est passé".

"Cela se passe très bien à l'OM"

"Pour lui, on peut toujours mieux faire, donc le staff ne part pas. Comme ça, s'il a besoin de quelqu'un pour confronter ses idées, on est là. (...) Son échec à Chelsea ? Cela a été vite pour lui, il a réussi à Porto, il a eu une grande proposition de Chelsea, mais peut-être trop jeune. Je le trouve plus tranquille aujourd'hui. Ce que j'aime chez lui, c'est la façon dont il est animé par son travail. Sa passion. Son investissement. Sa vision du foot. Les entraînements sont toujours intéressants", a ajouté Ricardo Carvalho.

Le Portugais a évoqué son choix de devenir entraîneur adjoint : "Je connais bien la L1, j'ai joué à Monaco. Après la proposition d'André, je n'ai pas hésité, j'ai senti à ce moment-là que je pouvais aider. De par ma carrière, j'ai été bien accueilli par l'équipe. André voulait que je l'épaule sur un point précis : il n'a pas été un joueur pro et il veut ressentir les sensations des joueurs, du vestiaire, la relation entre les joueurs et l'entraîneur, les egos qui sont maintenant un peu plus difficiles à gérer. Cela se passe très bien ici".

Ce soir, face à l'AS Monaco, André Villas-Boas sera sous le feu des projecteurs. Après la lourde défaite face au PSG, l'entraîneur portugais a tout intérêt à mener son équipe vers la victoire pour ne pas perdre sa cote de sympathie auprès du public marseillais. L'entraîneur portugais réalise un début de saison plus que correct, d'autant plus au vu des absents qu'il a eu dans son effectif, mais l'erreur est interdite du côté de l'Olympique de Marseille.


source: SportMob