logo

Mercato - Arrivé du PSG, Kévin Yoke veut "aider Le Mans à remonter en L2"

Sat 08 August 2020 | 16:09

Recruté par Le Mans après deux saisons au PSG, l'attaquant Kévin Yoke (24 ans) vient d'inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Passé par le PSG en amateur, Kévin Yoke jouera au Mans (N1) cette saison. Un nouveau défi pour l'ailier gauche de 24 ans, buteur contre Auxerre la semaine passée. Il aspire à aider le club sarthois à remonter en Ligue 2 dès la saison prochaine. 

Vous avez marqué votre premier but la semaine dernière contre Auxerre, comment ça se passe pour le moment ?

Kévin Yoke : Tout se passe très, très bien. Il y a un bon groupe. On bosse bien et je suis très content. Le président (Thierry Gomez), le coach (Didier Ollé-Nicolle), l'ensemble du staff, ainsi que le directeur sportif, m'ont permis d'intégrer Le Mans FC pour cette saison. Mon adaptation s'est bien passée, je me suis senti à l'aise directement.

Qu'allez-vous apporter au Mans ?

Ma fraîcheur, ma technique et ma vivacité sur le côté pour apporter le danger et être décisif. Après, j'ai encore des choses à apprendre. C'est un autre niveau. Je dois progresser sur les transitions défensives et offensives. J'apprends avec le coach. Il me demande d'être plus juste dans mes choix. Il ne faut pas se tromper dans les zones de vérité. On n'a pas le droit à l'erreur et ça vient petit à petit. Je trouve déjà que j'ai progressé. J'arrive plus vite dans la surface, et contre Auxerre ça a payé.

Vous étiez au PSG ces deux dernières années, en R1, N2 puis N3. Que retenez-vous de cette expérience ?

Le PSG, c'est le PSG. J'ai appris aux côtés de très bons joueurs (Yaisien, Hemans, Epaillard...). J'ai progressé sur les plans technique et tactique, surtout qu'au départ j'arrivais avec l'équipe R1, même si j'avais l'objectif de monter en National 2. Le coach Carlos (De Vasconcelos) a vu mes qualités et il pensait que j'avais le niveau pour aller au-dessus. Il ne s'est pas trompé. J'ai intégré la N2 entraînée à l'époque par Leeroy Echteld et Hervé Guégan. Ils m'ont énormément apporté. J'ai fait quelques entrées avant de démarrer un match contre Granville et marquer. Après cela, je n'ai plus bougé. J'ai été titulaire jusqu'à la fin de la saison.

"Le PSG voulait me faire signer un contrat professionnel, mais..."

La rigueur est-elle plus forte au Mans, qui descend de Ligue 2 ?

Leur objectif est de remonter. À partir de là, l'impératif de résultats est supérieur, même si avec la réserve du PSG on avait l'objectif de ne pas descendre et de montrer qu'on était le PSG. Pour moi, tout se passait bien là-bas jusqu'à ce qu'il y ait un problème. Après ma première année, ils voulaient me faire signer un contrat professionnel d'un an, mais je n'ai jamais reçu l'offre. La réserve a été dissoute avec Antero Henrique. Les contrats pros ont été annulés, les joueurs ont dû partir. Même chose pour les coaches et le staff. On a été surpris. Et franchement, au départ, j'étais déçu. Je trouvais ça injuste. J'avais la tête ailleurs et je ne voulais plus entendre parler de foot.

Vous en vouliez aux dirigeants ?

J'en voulais surtout à Antero Henrique. On voulait tous savoir pourquoi il avait pris la décision de supprimer la N2. Et pourquoi maintenant ! On a eu les réponses, je me suis vidé la tête pendant un moment, et aujourd'hui c'est derrière moi. Le coach Carlos (De Vasconcelos) m'a remotivé. Mes nouveaux conseillers, qui ont travaillé dans des clubs pros, m'ont aussi orienté sur mes choix. J'ai pu compter sur le soutien de ma famille, et notamment mon père qui me suit depuis le début. C'était une épreuve à traverser, comme il y en a plein dans le foot. J'ai repris avec la National 3 dans l'idée que je partirai plus haut en fin de saison.

Ce n'est qu'au cours de la saison dernière [4 buts, 7 passes décisives] que Le Mans vous a repéré ?

Le président (Thierry Gomez) venait voir les matches de National 2. C'est là qu'il m'a repéré. Il avait aimé le profil. Du coup, cette saison, il a parlé avec mes conseillers. Il a été convaincu par l'idée de me faire venir, et moi-même j'étais ravi de savoir qu'il voulait que je signe au Mans. Même si j'avais d'autres propositions en France et à l'étranger, j'ai été séduit par son discours, le stade et les installations du club, qui sont pour moi de niveau Ligue 1.

Que peut-on vous souhaiter cette saison ?

D'enchaîner les matches, d'être performant et d'aider Le Mans à remonter en Ligue 2. On sait ce que l'on doit faire si on veut aller au bout.

Propos recueillis par Benjamin Quarez


source: SportMob

DISCLAIMER! Sportmob does not claim ownership of any of the pictures posted on this website. Again, we do not host pictures or videos ourselves. Our authors merely link to the rightful owner. Lastly, Sportmob have carefully considered and reviewed all of its content. Despite that, it is possible that some information might be out-dated or incomplete.