logo

Manchester City - Real Madrid (2-1), Varane et le Real baissent pavillon face à City

Fri 07 August 2020 | 20:54

Malgré un but de Benzema, le Real n’a pas pu renverser City en 8e de Ligue des Champions. Raphaël Varane les a plombés avec deux erreurs (1-2).

Pour la deuxième fois consécutive, le Real Madrid se fait sortir dès les 8es de finale de la Ligue des Champions. Battus 2-1 par Manchester City à l’aller, les Merengue ont cru à l’exploit pour cette seconde manche. Et jusqu’à l’heure du jeu de ce match de retour, l’espoir d’une victoire en Angleterre était toujours de mise. Mais, au final, les champions d’Espagne ont fini par s’incliner sur le même score qu’à domicile. Raphaël Varane en a été le principal fautif avec des erreurs monumentales ayant conduit aux deux buts adverses.

Varane a multiplié les cadeaux

En l’absence de son compère de défense Sergio Ramos, l’international français est apparu complètement déboussolé. Autrement, comment expliquer qu’il se soit troué sur l’un de ses premiers ballons touchés, laissant Gabriel Jesus le déposséder du cuir pour ensuite servir Raheem Sterling (9e, 1-0). Un simple accident ? Pas du tout, puisqu’il a remis ça à la 68e minute et à un moment où son équipe merengue semblait avoir trouvé un second souffle pour aller chercher la prolongation. L'ex-lensois a manqué une remise de la tête à son gardien et Gabriel Jesus en a profité pour tromper Courtois et sceller le sort de cette empoignade.

Sans les cadeaux de Varane, le Real aurait-il renversé City ? Malgré le but de la tête de Karim Benzema à la 28e et qui a totalement relancé le suspense, il est difficile de l’affirmer. Globalement, Man City a encore été la meilleure équipe sur le terrain. Les Eastlands ont juste péché par manque de réalisme aux avant-postes, avec notamment deux énormes opportunités gaspillées par Raheem Sterling (15e et 46e). Gabriel Jesus a aussi manqué de surprendre Courtois à la 66e quand le score était d’un but partout.

Benzema ne pouvait pas tout faire tout seul

Côté madrilène, Benzema a aussi loupé le coche, même s’il a eu le mérite de relancer les siens. Le Français a pu s’ouvrir le chemin du but sur les rares fois où il a été servi dans de bonnes conditions. Ederson l’a toutefois frustré en réalisant les arrêts qu’il fallait (22e et 64e). Le dernier rempart brésilien est donc resté vigilant, tandis que son équipe dominait et s’exposait à chaque offensive.

Pour la première fois depuis que Zinédine Zidane l’entraine, le Real connait l’élimination en Ligue des Champions. Une sortie de route décevante pour les Merengue, mais pas vraiment rageante vu le rapport des forces qu'il y a eu avec son adversaire. Sur la scène continentale, les Castillans ne méritaient pas d’aller plus loin. City, de son côté, a montré qu’il pouvait enfin dominer des grands d’Europe lorsque ça comptait vraiment. L’équipe de Guardiola se positionne plus que jamais candidate au sacre continental. L’OL, son futur opposant, est prévenu. 


source: SportMob

DISCLAIMER! Sportmob does not claim ownership of any of the pictures posted on this website. Again, we do not host pictures or videos ourselves. Our authors merely link to the rightful owner. Lastly, Sportmob have carefully considered and reviewed all of its content. Despite that, it is possible that some information might be out-dated or incomplete.