logo

Gianni Infantino n’a "rien à cacher"

Fri 07 August 2020 | 13:40

Visé par une procédure pénale en Suisse, Gianni Infantino, président de la FIFA, assure qu’il "n’a rien à cacher".

Censé représenter le renouveau de la FIFA après les scandale Sepp Blatter et Michel Platini, Gianni Infantino n’échappe pas à la justice malgré tout. Depuis le 30 juillet dernier, le président de l’instance mondiale du football est visé par une procédure pénale en Suisse après que le procurer fédéral a estimé qu’il y a des "éléments constitutifs d’un comportement répréhensible en rapport avec la rencontre entre le procureur général Michael Lauber, le président de la FIFA et le premier procureur du Haut-Valais ", qui n’est autre qu’un ami d’enfance d’Infantile comme le rapporte l’AFP.

Infantino : "Des plaintes sans fondement"

Face à ces accusations "d’abus d’autorité", de "violation du secret de fonction" et de "l’entrave à l’action pénale", Gianni Infantino a choisi de réagir dans une lettre envoyée aux 211 fédérations membres de la FIFA. L’ancien second de Platini y explique qu’il "n’a rien à cacher puisque ces rencontres n’étaient en aucun cas secrètes et certainement pas illégales" et qu’il n’a "pas été consulté au préalable afin de fournir des explications". En attendant d’avoir de nouvelles informations de la part de la justice suisse, Gianni Infantino regrette une fois de plus le "préjudice causé à la FIFA et à moi-même". Pour rappel, cette procédure peut permettre l’ouverture d’une enquête par la Commission d’éthique de la FIFA et peut entraîner la suspension provisoire d’Infantino à la tête de la FIFA.


source: SportMob

DISCLAIMER! Sportmob does not claim ownership of any of the pictures posted on this website. Again, we do not host pictures or videos ourselves. Our authors merely link to the rightful owner. Lastly, Sportmob have carefully considered and reviewed all of its content. Despite that, it is possible that some information might be out-dated or incomplete.