logo

ASSE - Appuyé par Mathieu Debuchy, Claude Puel dénonce des "fake news"

Thu 16 July 2020 | 12:47

Un point presse s'est tenu ce jeudi au centre d'entraînement de l'ASSE. L'occasion pour Puel de répondre à certaines informations visiblement fausses.

Dans un contexte médiatique particulier, on en aurait presque oublié que l'AS Saint-Etienne a signé un troisième succès en autant de rencontres amicales disputées, mercredi soir. Largement vainqueurs face à Charleroi (4-0), les Verts continuent de préparer de la meilleure des manières leur finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain prévue le 24 juillet prochain. Néanmoins, l'heure est aujourd'hui aux polémiques du côté du centre sportif Robert-Herbin... Loin d'être idéal. 

"Il paraît qu'à Saint-Etienne ça arrive assez souvent​"

Pour rappel, sur la seule journée de mercredi, Stéphane Ruffier, gardien emblématique du club, s'est vu refuser l'accès au centre d'entraînement du club, lui qui a rendez-vous avec la direction le 22 juillet prochain pour un rendez-vous qui pourrait signifier la fin de son aventure chez les Verts, tandis qu'une supposée altercation verbale entre Claude Puel et Mathieu Debuchy a été largement relayée. Bonjour l'ambiance... Ce jeudi, l'entraîneur de l'ASSE a donc tenu à mettre les choses au clair. "Quand on ouvre un journal et qu'on voit ces choses là... Ces fake news. Il paraît qu'à Saint-Etienne ça arrive assez souvent. Il y a un tel décalage avec ce qu'on vit au quotidien et ce qu'on essaye de traduire de l'extérieur", a ainsi pesté le technicien, faisant référence au papier publié par L'Equipe ce jeudi matin. Autre protagoniste concerné par la supposée altercation, Mathieu Debuchy s'est lui aussi présenté face aux médias, démentant formellement ces informations. "Je ne vois pas pourquoi je vais m'insulter avec le coach. Certes on a eu une discussion mais en aucun cas des insultes. (...) J'ai été très surpris d'apprendre que limite, on avait failli en venir en mains. C'est quand même scandaleux", a pour sa part déclaré le latéral droit, qui avait connu Claude Puel à Lille au début de sa carrière. Saint-Étienne - Stéphane Ruffier recalé du centre d’entraînement !

Si l'entraîneur stéphanois a donc rassuré les supporters, il ne s'est pas caché au sujet de la situation de Stéphane Ruffier, ouvrant la porte à un départ. "À la base, c'est un choix sportif qui n'est pas accepté par le joueur et on en arrive à une situation particulière. Il se pénalise tout seul et ce que je ne veux pas, c'est qu'il pénalise le groupe. Un retour de Ruffier me paraît difficile par rapport à ses propos. Personne n'est au-dessus du club. On doit avoir le comportement qu'on attend par rapport à ses partenaires, son club", a argumenté l'ancien de l'OL ou encore de l'OGC Nice. Énième confirmation qu'à l'ASSE, le chef se nomme Claude Puel. 


source: SportMob