logo

Juventus - Atalanta (2-2), Cristiano Ronaldo prive l’Atalanta de la victoire

Sat 11 July 2020 | 21:59

Auteur d’un doublé sur penalties, Cristiano Ronaldo a empêché l’Atalanta de s’offrir un succès de prestige contre sa Juve (2-2).

Le futur adversaire du PSG en Ligue des Champions a été tout proche de frapper un énorme coup ce dimanche en disposant de la Juventus en Serie A. Cet exploit a fuis les Lombards vers la fin et à cause de Cristiano Ronaldo, double buteur sur pénalties.

Les Lombards ont donc bien cru pouvoir aligner un huitième succès de rang en championnat. Et cela n’aurait pas été immérité. Ils ont dominé la Vieille Dame, comme peu d’équipes l’ont fait cette saison en Italie. L’équipe de Gasperini a été conquérante et à quelques minutes près elle aurait pu savourer une victoire de prestige. Quand l’Ukrainien Malinovskiy a trouvé la faille à la 81e, les Nerazzurri ont même cru les trois points dans la besace. Malheureusement pour eux, l’avantage n’a pas pu être préservé jusqu’au bout.

L’Atalanta peut se sentir lésée

Cela fait sept mois que la Vieille Dame n’a plus été tenue en échec à domicile, mais ce nul concédé a la saveur d’une victoire pour les Piémontais. L’égalisation de Cristiano Ronaldo à la 90e était ô combien précieuse. Précieuse et aussi litigieuse, car la main de Luis Muriel qui a provoqué le pénalty était pour le moins contestable.

C’était la deuxième fois que Ronaldo égalisait dans ce match en faisant la différence à partir du point blanc de la surface. Il l’avait déjà fait à la 55e minute, alors que sa formation était menée depuis plus d’une demi-heure. Duvan Zapata avait lancé les siens sur les bons rails, devenant à l’occasion le troisième joueur de l’Atalanta à atteindre les 15 buts cette saison.

Premier joueur de la Juve à inscrire 28 buts ou plus sur un exercice de Serie A depuis le légendaire Omar Sivori, Ronaldo a donc sauvé les siens de la défaite. Grâce à lui, son équipe a toujours neuf points d’avance sur son adversaire du jour, et huit points sur la Lazio. Le Scudetto lui tend les bras. Cependant, ce dimanche, les éloges et les lauriers vont plutôt à la Dea, en passe de s’offrir le scalp du leader. Déjà prévenu avant cette rencontre, le PSG l’est désormais à plus forte raison.


source: SportMob