logo
My Profile

Serie A - Balotelli casse un appareil, le photographe réclame dédommagement

Sun 27 October 2019 | 15:50

L'attaquant de Brescia avait perdu ses nerfs en cassant un appareil photo, samedi, face au Genoa. Son propriétaire a demandé des comptes à son club.

Samedi, les nerfs de Mario Balotelli ont de nouveau lâché, lors de la défaite de Brescia à Gênes (3-1). Furieux d'être remplacé en seconde période par Alfredo Donnarumma alors que le score était toujours de 1-1 au tableau d'affichage, l’attaquant passé par l'OGC Nice et l'Olympique de Marseille s'est laissé aller à un geste regrettable. En effet, Mario Balotelli a donné un coup de pied à l’un des nombreux appareils photos installés dans la zone réservée aux journalistes... 

Un acte à mettre sur le compte de la frustration, qui ne devrait pas aider à redorer son image de joueur caractériel. Surtout, force est de constater que ce geste pourrait lui coûter cher, puisque Massimo Lovati, photographe professionnel et propriétaire de l’appareil photo, a réclamé des comptes sur Instagram.

"Il faut du respect pour les gens qui travaillent et pour leurs outils"

"Quand Balotelli a été appelé sur le banc, il s’est servi de l’appareil photo comme d’un ballon de football et l’a frappé contre les panneaux publicitaires. Le ramasseur de balles qui l’a vu m’a immédiatement averti pour m’expliquer ce qui s’était passé. J’ai constaté que l’appareil et l’objectif étaient visiblement endommagés (le boîtier s’est cassé) et qu’ils ne fonctionnaient plus", a d'abord dénoncé le photographe, avant de réclamer un dédommagement de la part du club lombard. 

"Je n’ai pas de mots et je ne ferai délibérément pas de commentaires. A la fin de la rencontre, j’ai parlé avec le Directeur du Football de Brescia et je lui ai montré l’appareil photo et l’objectif endommagés. Je lui ai dit que la semaine prochaine, j’apporterai tout au centre Canon agréé de Milan pour vérifier les dommages et quantifier le coût des réparations ou du remplacement, tant pour l’appareil, le booster que l’objectif. Ce sont des outils fragiles qui ne doivent pas être frappés avec un pied. Il faut du respect pour les gens qui travaillent et pour leurs outils", a ajouté Massimo Lovati, qui devrait selon toute vraisemblance obtenir satisfaction. 


source: SportMob
Nouvelles connexes