logo
My Profile

Le président de la Fiorentina affiche son soutien à Franck Ribéry

Mon 06 July 2020 | 16:59

Rocco Commisso, président de la Fiorentina, a réagi au cambriolage subi par Franck Ribéry. Il veut tout faire pour conserver le Français.

Après la victoire de la Fiorentina contre Parme, Franck Ribéry a connu une triste mésaventure. Le Français a été cambriolé à son domicile, fort heureusement en l'absence de sa femme et de ses enfants. Sur le site du club, par le biais d'un communiqué, Rocco Commisso, président de la Fiorentina, a réagi et a soutenu Franck Ribéry après le cambriolage subi par l'international français à son domicile. Le président du club italien espère conserver l'ancien ailier du Bayern Munich malgré cet incident.

Fiorentina : Cambriolé, Ribéry pense à quitter l'Italie

"Je suis très désolé et choqué par ce qui est arrivé à Franck Ribéry hier soir. Nous aimerions tous envoyer tout notre soutien à Franck et à sa merveilleuse famille. Ce sont des situations qui, en plus des dommages économiques, représentent de véritables traumatismes pour ceux qui en souffrent, car vous pouvez perdre des biens personnels et émotionnels que rien ne peut remplacer. Vous perdez aussi le sentiment de sérénité que chacun de nous doit avoir quand il quitte la maison sa famille, sa femme, ses enfants."

"Nous ferons tout notre possible pour ramener la tranquillité nécessaire à Franck et nous ferons face à ce très mauvais moment avec lui. Je suis sûr que les Florentins seront également aux côtés de Franck, leur faisant ressentir leur grande affection et leur amour pour notre grand champion", a conclu le président de la Fiorentina. Un peu plus tôt dans la journée, Franck Ribéry avait réagi au cambriolage en postant une vidéo de l'état de sa maison sur les réseaux sociaux, ainsi qu'un message.

Le but d’anthologie de RIbéry avec la Fiorentina

"Au retour de cette victoire contre Parme, je suis rentré chez moi. Ce "chez-moi" en Italie, pays dans lequel j'ai décidé de poursuivre ma carrière après tant de belles années à Munich. Voilà ce que j'ai découvert ... Alors oui, ma femme a perdu quelques sacs, des bijoux, mais al Hamdoulillah ce n'est pas l'essentiel. Ce qui me choque, c'est l'impression d'être à poil. D'avoir le froc baissé et ça, ça ne passe pas", a expliqué l'ancien du Bayern Munich.

"Je ne l'accepte pas ! Grâce à Dieu, ma femme et mes enfants étaient en sécurité, à Munich, mais comment avoir confiance aujourd'hui ? Comment me/nous sentir bien ici aujourd'hui après ça ? Je ne cours pas après les millions. Grâce à Dieu on ne manque de rien. En revanche, je cours toujours après le ballon, parce que c'est passionnel. Mais passion ou non, ma famille passe avant tout. Et nous prendrons les décisions nécessaires à notre bien-être", a conclu Franck Ribéry.


source: SportMob
Nouvelles connexes