logo
My Profile

Bordeaux, Longuépée : "Aucun risque de dépôt de bilan"

Wed 01 July 2020 | 11:40

Le président des Girondins de Bordeaux s'est montré rassurant sur l'état de santé du club malgré la crise sanitaire et financière liée au Covid-19.

Frédéric Longuépée ne fait pas l'unanimité du côté des Girondins de Bordeaux. C'est le moins que l'on puisse dire. Le président des Girondins a été ciblé tout au long de la saison par les supporters du club, lui demandant tout simplement son départ pur et simple, affichant une défiance à l'encontre de l'actionnaire majoritaire du club : King Street, ne répondant pas aux attentes et ne respectant pas ses promesses pour le projet bordelais.

OFFICIEL - Valence se sépare d'Albert Celades

Mais plus récemment, Frédéric Longuépée vient de se faire un nouvel ennemi : le nouveau maire de Bordeaux. Fraichement élu, Pierre Hurmic a tout simplement demandé le départ de Frédéric Longuépée. Mais plus que le sort du président des Girondins de Bordeaux, le nouveau maire de la ville est très attentif à l'avenir du club. En effet, Pierre Hurmic n'a pas caché sa crainte concernant un éventuel dépôt de bilan des Girondins de Bordeaux.

"Présenter notre projet au nouveau maire"

Invité ce mardi soir sur RMC Sport, Pierre Hurmic a assuré être inquiet pour les Girondins de Bordeaux : "Le modèle économique du foot-business est en train de se casser la figure. Le monde du foot a aussi besoin de stabilité. Des informations sur la situation financière du club ? Je n’ai que ce qu’il y a dans la presse. Je ne sais pas. Ce qui me préoccupe, c’est qu’on s’oriente vers un dépôt de bilan. Je trouve que ça serait un drame".

Angers, Bernardoni : "Je voulais un poste de numéro 1"

Dans une interview accordée à Sud-Ouest, Frédéric Longuépée a répondu à cette inquiétude, assurant que l'avenir de Bordeaux n'est pas en risque : "Je voudrais tuer cette rumeur qui a beaucoup circulé: il n'y a strictement aucun risque de dépôt de bilan des Girondins. King Street (actionnaire des Girondins) honorera ses engagements. Dans le contexte actuel, c'est une chance inouïe d'avoir un actionnaire capable d'amortir un choc comme celui du Covid. Je rappelle qu'ils ont investi près de 100 millions d'euros dans le club. Un investisseur qui en fait autant depuis 18 mois, ça se respecte".

Le président des Girondins de Bordeaux en a profité pour répondre aux critiques des supporters et du nouveau maire à son encontre, proposant de rencontrer ce dernier dans les prochaines semaines : "Les Ultramarines sont dans une position de contestation systématique. Ils souhaitent être un contre-pouvoir au club. Ils l'ont fait de tout temps car c'est l'une de leurs raisons de vivre. Quant au nouveau maire, M. Pierre Hurmic, que je félicite pour son élection, je lui écrirai pour le rencontrer et lui présenter notre projet". Frédéric Longuépée a du pain sur la planche pour gagner le coeur du maire de Bordeaux et des supporters du club.


source: SportMob
Nouvelles connexes