logo
My Profile

Real Sociedad - Real Madrid (1-2), Benzema et le Real continuent sur leur lancée

Sun 21 June 2020 | 21:55

Le Real est repassé en tête de la Liga en allant gagner à l’Anoeta contre la Real Sociedad (2-1). Un succès acquis dans la douleur.

Le Real avait ce dimanche une opportunité inouïe de s’emparer des commandes de la Liga et il ne l’a pas manqué. En déplacement à San Sebastian pour y croiser le fer avec la Real Sociedad, l’équipe madrilène a su récolter les trois points mis en jeu et exploiter ainsi le faux-pas du Barça de l’avant-veille (0-0, contre Séville). Les Castillans s’en sont remis à Sergio Ramos pour prendre les devants à la marque, puis à Karim Benzema pour assurer le break. Ce fut toutefois un succès à l’arrache et avec beaucoup de polémiques.

Zidane nie tout arbitrage complaisant

L’international espagnol a délivré les siens à la 50e minute en transformant un pénalty obtenu par Vinicius Jr. Il a pris le gardien adverse à contre-pied, et s’est offert à l’occasion le 68e but de sa carrière en Liga. Un total qui lui permet de devenir le défenseur le plus prolifique de l’histoire de ce championnat.

Les Merengue ont donc eu besoin de ce coup de pied arrêté pour ouvrir le score. Toutefois, ce ne fut pas totalement immérité. S’ils n’ont pas été flamboyants, ils ont été les plus conséquents jusque-là et Benzema avait déjà failli mettre les siens sur orbite à la 37e, sans le bel arrêt de Remiro.

La Real Sociedad et le…Barça peuvent être frustrés

L’attaquant français a finalement attendu la 70e minute pour pouvoir faire trembler les filets. Une réalisation venue à un moment important vu que le Real souffrait et venait même encaisser un but d’Adnan Januzaj mais qui fut refusé de manière très discutable. L’ancien Lyonnais a dû attendre également quelques secondes avant de jubiler vu qu’il y a eu intervention de la VAR. Son contrôle, avant la frappe victorieuse à ras de terre, a été effectué du bras et il n’y aurait pas eu scandale si l’arbitre avait invalidé cette réalisation. Ce but de Benzema a finalement pesé lourd puisque les Basques sont revenus à 1-2 en fin de partie grâce à Merino (84e).

Avec ces deux tournants très discutables, la presse pro-barcelonaise ne va certainement pas manquer de fustiger l’arbitrage à l’issue de cette partie qui pourrait très bien se révéler être décisive dans la course au titre en Espagne. Car même s’il reste encore 8 journées à disputer, c’est un changement de commandement qui s’est opéré et c’est désormais le Real qui a son destin entre ses mains pour finir en tête.


source: SportMob
Nouvelles connexes