logo
My Profile

OM - Gérard Lopez (Lille) aurait-il vraiment pu devancer Frank McCourt ?

Wed 23 October 2019 | 17:27

Recalé par Margarita Louis-Dreyfus en 2016, Gérard Lopez a assuré qu’il était à l’origine de la fin des négociations avec l’OM.

Le football n’est qu’une vaste histoire de poker menteur. Pas sur le terrain, bien évidemment, mais en coulisses. Il s’agit de ne pas perdre la face. Jamais. Un art que le président de Lille, Gérard Lopez, manie à la perfection. Même lorsque son équipe était au fond du trou, celui qui est propriétaire des Dogues depuis janvier 2017 n’a jamais laissé filtrer la moindre faiblesse.

Même lorsqu’on lui rappelle son passé, Lopez tente d’en sortir vainqueur. Il convient de remonter à 2016 pour comprendre, quand l’ex-propriétaire de l’Olympique de Marseille, Margarita Louis-Dreyfus, refusait son dossier de candidature pour finalement vendre le club phocéen à Frank McCourt. Mais à écouter l’homme d’affaires, la fin des négociations était son initiative.

Perte de mémoire de Lopez ?

"D'abord, Marseille m'a approché. J'ai examiné le projet pendant deux mois et cela ne m'a pas convaincu. La presse marseillaise l'a vendu en disant qu'ils ne me voulaient pas, mais ça ne s'est pas passé comme ça", a déclaré Lopez dans les colonnes du quotidien espagnol AS.

Dans ce poker menteur, qui dit la vérité ? Difficile de le savoir, comme le rapporte le média local Le Phocéen. Nos confrères sont allés dénicher une phrase prononcée par le propriétaire lillois, justement à l’époque où MLD a donné sa préférence à McCourt.

"Je suis triste, mais je ne suis pas aigri. Je ne suis pas mauvais perdant, sinon je dézinguerais le nouveau propriétaire, mais je ne le connais pas, et je pense que s'il a été choisi c'est que son projet est bon pour l'OM, comme l'était le mien", expliquait Lopez à l’époque.


source: SportMob