logo
My Profile

Real - Sergio Ramos raconte le but le plus important de sa carrière

Sun 29 March 2020 | 14:36

Véritable légende du Real Madrid, Sergio Ramos garde un souvenir évidemment particulier de la Décima en Ligue des Champions.

24 mai 2014, Lisbonne, Estadio da Luz. Mené 1-0 par l’Atlético de Madrid à quelques secondes du coup de sifflet final, le Real Madrid parvient à s’offrir 30 minutes d’espoir grâce à un superbe coup de tête de Sergio Ramos, sur corner. La suite, tout le monde la connait : Bale donnera l’avantage à la Maison Blanche, Marcelo enfoncera le clou et Cristiano Ronaldo achèvera Courtois sur penalty.

À lire - Mercato : Camavinga, priorité du Real ?

12 ans après la superbe reprise de volée de Zinédine Zidane, le Real soulevait ainsi sa Décima, la dixième Ligue des Champions de son histoire. Un évènement et surtout un scénario marqués à jamais dans l’esprit de Ramos, capitaine indéboulonnable du club merengue.

"Ce but a changé l’histoire de notre club parce que cela faisait longtemps que nous n’avions pas gagné la Champions et, en plus, nous l’avons gagné alors que tout semblait perdu", s’est remémoré le défenseur central espagnol sur les réseaux sociaux de la Casa Blanca. L’Atlético semblait effectivement sur le point de s’asseoir sur le toit de l’Europe, mais Ramos a surgi.

"J’ai dit à ma mère que je pouvais mourir en paix"

"Après ce moment, j’ai dit à ma mère que je pouvais mourir en paix, quoi qu’il arrive. Et oui, je pense que c’est mon meilleur but, le but de ma carrière, pour tout ce qu’il représente. Pas uniquement pour moi personnellement, mais aussi pour tout le monde du football et pour notre club. Je n’ai pas marqué avec ma tête, j’ai marqué avec mon âme", a ajouté Ramos, adoubé sur le moment par maître Iker Casillas.

"Il est venu vers moi et il m’a dit : ‘Frère, tu es un putain de maestro. Je t’aime !’. J’ai une relation très particulière avec Iker, ça date. Nous sommes de très bons amis", a conclu Ramos dans des propos rapportés par Real France. Quel souvenir, effectivement !


source: SportMob