logo
My Profile

Ligue 1 - S'estimant lésé par l'arbitrage, le Stade Rennais ne digère pas

Sun 15 September 2019 | 7:40

L'ouverture du score des Rouge et Noir a finalement été annulée après plusieurs minutes d'imbroglio samedi soir, face au Stade Brestois (0-0).

C'est l'un des faits marquants de cette 5ème journée de Ligue 1. 65ème minute de jeu au Stade Francis-Le-Blé, et alors que le Stade Brestois et le Stade Rennais se rendent coup pour coup, les Rouge et Noir pensent ouvrir le score grâce à leur recrue Raphinha. D'abord accordé, le but du Brésilien est ensuite suivi d'un imbroglio long de plusieurs minutes, durant lequel les joueurs du SB29 ne voulaient pas reprendre le jeu sans l’intervention du VAR. Après visionnage de la séquence, Clément Turpin, l’arbitre de la rencontre, annulait finalement l'ouverture du score pour une faute peu évidente. 

Alors forcément, au sortir de la rencontre soldée par un triste 0-0, le Stade Rennais, s'estimant lésé par cette décision défavorable, l'avait mauvaise. À l'image de son président Olivier Létang, très remonté face aux médias en zone mixte.  

"La prochaine fois qu’une décision ne nous est pas favorable, on n’engage pas ?

"Il y a deux situations qui sont pour le moins ambiguës. En première période, il y a un penalty non sifflé sur Raphinha. On a revu les images, il y avait faute. À aucun moment il y a eu consultation du VAR. À la 65ème minute, le but est dans un premier temps validé par l’arbitre après échanges avec ses collègues qui avaient les images. C’est allé très vite, il a alors largement pris le temps d’analyser la situation. On s’aperçoit que sur les derniers matches, cinq points se baladent quelque part. On se pose des questions par rapport à des décisions arbitrales particulières. On ne va pas entrer dans la parano ou la théorie du complot mais il faut s’interroger. Ça veut dire quoi ? La prochaine fois qu’une décision ne nous est pas favorable, on n’engage pas ? Au-delà du Stade Rennais, ce sont des situations que l’on ne peut pas revoir cette saison", a en effet déclaré le dirigeant. 

Une grogne faisant écho à celle de l'entraîneur Julien Stéphan, apparu frustré en conférence de presse après la rencontre. "Sur le plan comptable, tout va bien, mais on avait la possibilité de gagner avec un but qui semblait valable. Après un événement comme ça (le but de Raphinha accordé puis refusé, à la 65e minute), il faut recentrer les énergies sur le jeu. On est un peu frustrés, car on a fait le nécessaire pour l'emporter. Les joueurs ont le droit d'être déçus. On ne pourra pas changer le résultat final. On doit évacuer tout ça et se projeter sur le match de jeudi", a pour sa part confié le technicien. 


source: SportMob
Nouvelles connexes