logo
My Profile

Coronavirus - L'UNFP met la pression

Mon 23 March 2020 | 14:12

Le syndicat des joueurs est monté au créneau ce lundi matin alors que les championnats pourraient aller au delà du 30 juin.

En cette période de Coronavirus, le football mondial et le sport en général est suspendu. Mais tôt ou tard, il reprendra ses droits. La question qui se pose désormais est de savoir quand, afin notamment d'organiser un nouveau calendrier et faire au mieux pour terminer la saison en cours. Les championnats européens se sont fixés jusqu'au 30 juin pour terminer l'exercice actuel et pourraient être contraints d'aller au-delà si jamais la compétition ne reprend pas avant début mai.

Coronavirus - Une décision dans quatre semaines pour les JO

Mais certains joueurs arriveront en fin de contrat au 30 juin et il faudra donc s'organiser si jamais les matches devaient aller au-délà. Plusieurs scénarios se dessinent pour la fin de saison dont le plus pessimiste dans lequel la saison irait jusqu'en août. Alors forcément cela risque de poser problème dans le cas des joueurs en fin de contrat. Dans les colonnes de L'Equipe ce lundi, Philippe Piat, président de l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels (UNFP) est monté au créneau ne pouvant pas assurer d'obliger les joueurs en fin de contrat au 30 juin de poursuivre au-delà de cette date si besoin pour terminer les championnats.

L'UNFP ne peut se porter garant pour chaque joueur

"Envisager de devoir jouer au-delà du 30 juin 2020 impactera nécessairement la situation contractuelle de tous les joueurs dont le contrat prenait fin à cette date, avec un nécessaire prolongement de leur engagement dans le but exclusif de permettre à la compétition d’aller à son terme avec des effectifs inchangés. Cet engagement est uniquement guidé par le principe d’intégrité et d’équité des compétition", a expliqué le président de l'UNFP.

Coronavirus - "C'est la peste" : Pour le président de Brescia la saison est finie

"Si l’UNFP fera tout son possible pour accompagner les joueurs concernés et les inciter à accepter une telle prolongation, elle ne saurait être garante de la décision finale individuelle de chaque joueur impacté, et elle rappelle qu’il n’est pas concevable qu’une interdiction de jouer dans un nouveau club en 2020- 2021 soit opposée à un joueur qui refuserait une telle prolongation. Il faudra conserver les temps de repos nécessaires entre le terme de la saison 2019- 2020, quel qu’il soit, et la reprise de la saison 2020- 2021", a conclu Philippe Piat.

C'est une partie des questions se posant depuis plusieurs jours. La date de la fin des contrats étant le 30 juin, si jamais la saison se poursuit au-delà, un joueur s'étant déjà engagé avec une nouvelle équipe devra-t-il terminer l'exercice sous les couleurs de son club actuel où rejoindre sa nouvelle équipe. Les instances du football français, européen, et mondial, auront le temps de se pencher sur la question dans les prochaines semaines afin de trouver une solution à ce problème.


source: SportMob