logo
My Profile

Coronavirus - Rakitic avait senti venir le drame lors du déplacement à Naples

Mon 23 March 2020 | 9:04

Le milieu de terrain croate ne se dit pas surpris de la situation dramatique dans laquelle se trouve l'Italie depuis plusieurs semaines.

La star de Barcelone avait remarqué les effets du coronavirus lors de la visite de son équipe à Naples fin février dernier, lors du huitième de finale aller de Ligue des champions et assure qu'il savait alors que le pire était à venir.

L'Espagne est à son tour totalement confinée en raison de la pandémie, qui a désormais coûté la vie à plus de 1700 personnes dans le pays. Lors du déplacement des Blaugrana dans le sud de l'Italie, le virus commençait juste à sévir au sud des Alpes.

Le joueur de 32 ans sentait déjà que la situation allait s'aggraver et enjoint aux habitants de rester chez eux alors que l'état d'urgence a été prolongé de 15 jours en Espagne.

"Cela n'a pas été une surprise. Quand nous sommes allés à Naples, les gens parlaient beaucoup de cela en Italie et j'ai dit à Xavi (le docteur de l'équipe) que cela allait empirer", a-t-il déclaré pour Barça TV dans une interview réalisée depuis chez lui.

"Maintenant c'est la meilleure chose que nous puissions faire. J'aimerais sortir dans le rue et marcher, mais ce n'est pas nécessaire. Nous devons être à l'intérieur. Je n'aime pas ça, mais c'est nécessaire et important."

La Liga a été suspendue pour deux semaines le 12 mars dernier, mais cet arrêt va très certainement être prolongé dans les prochains jours. Même s'il ne sait pas quand il pourra revoir ses coéquipiers, Rakitic assure avoir hâte de reprendre l'entraînement. Sans cacher que cela risque d'être difficile pour les joueurs après plusieurs semaines d'isolement.

"Cela va être étrange de se voir à nouveau sur le terrain d'entraînement et de rejouer. Espérons que nous soyons dans une bonne condition (physique). Bien sûr, nous allons perdre de l'adrénaline. Ce ne sera pas comme en été, quand vous avez toute la saison devant vous.

"C'est presque impossible de retourner à 100% en un mois, mais il n'y aura pas de manque d'envie."


source: SportMob