logo
My Profile

Coronavirus - Bakambu : "Je dois partir en Chine et laisser ma famille seule"

Fri 20 March 2020 | 11:32

Actuellement confiné en France, l'attaquant a reçu la consigne de rentrer en Chine par son club mais sans sa femme, sur le point d'accoucher.

Le Coronavirus est encore en pleine expansion en France. Alors que l'Hexagone attend d'atteindre le pic de contagion, sans savoir réellement quand, de l'autre côté de la planète, en Chine, premier foyer du virus, cette phase est d'ores et déjà passée. La Chine connaît un retour à la normale progressif et les activités sportives vont donc reprendre dans les prochaines semaines comme le championnat chinois dans lequel évoluent des Français.

Coronavirus - Le joli don de Franck Ribéry (Fiorentina)

Dans ce contexte, Cédric Bakambu, attaquant phare du Beijing Guoan, vice-champion de Chine l'an passé, et entraîné par Bruno Genesio, a reçu la consigne de revenir au pays par les dirigeants de son club. L'ancien attaquant de Sochaux est actuellement confiné en France, comme l'ensemble des Français présent sur le territoire, et devra donc observer une période de quarantaine à son arrivée en Chine, où il est attendu au plus tard le 28 mars.

"Ma plus grande crainte, c'est que le virus soit en France"

Dans une interview accordée à L'Equipe, Cédric Bakambu n'a pas caché son inquiétude alors qu'il doit regagner la Chine, sans sa famille et sa femme sur le point d'accoucher : "On se pose quand même des questions. Ça fait peur. En plus, je vais laisser ma famille et partir seul. Ce n’est pas évident. Déjà, lorsqu’il n’y a rien, c’est chaud de partir loin de sa famille. Alors je vous laisse imaginer la scène: je dois rentrer en Chine au moment où une épidémie s’y achève à peine. Mais il faut faire avec".

Coronavirus : Le très beau geste de Gary Neville et Ryan Giggs

"Ma plus grande crainte c’est le fait que le virus soit arrivé en France. Je suis actuellement confiné dans mon domicile parisien, avec ma femme et mon fils. Dans ce climat, sortir de chez soi et aller loin, ce n’est pas évident à envisager. Et ma femme, qui est enceinte de notre deuxième enfant, doit rester ici. Sachant que je dois partir sans savoir quand je peux revenir pour revoir mon fils et ma femme, qui doit accoucher dans un mois. C’est ça qui est le plus difficile à vivre", a ajouté l'ancien attaquant de Sochaux.

Cédric Bakambu n'a pas encore négocié avec ses dirigeants, mais il est pessimiste : "Manquer la naissance de mon deuxième enfant ? C'est compliqué de faire face à ce genre de questions, vraiment. Si à chaque fois que je voyage, je dois observer une période de quarantaine, ça ne va pas être évident. Pour le moment je n'ai pas discuté avec les dirigeants de cette situation. Mais ils sont catégoriques dans les instructions qu'ils nous ont données, car on va reprendre la compétition le 2 mai, à huis clos. Je n'ai pas encore eu Bruno Genesio ou un membre de son staff. Mais de toute façon ce ne sont pas eux qui ont pris cette décision. Cela vient d'au-dessus".


source: SportMob