logo
My Profile

Le Graët ne croit pas à une fin de championnat avant le 30 juin

Thu 19 March 2020 | 15:57

Le président de la FFF estime qu’il y a peu de chances pour que la Ligue 1 s’achève avant le 30 juin.

Les fédérations nationales ont toutes reçu une consigne de l’UEFA mardi dernier. Il leur a été demandé d’essayer, dans la mesure du possible, de boucler leurs championnats respectifs avant le 30 juin prochain. De cette façon, il n’y aurait pas de conflits avec la FIFA et les joueurs qui sont en fin de contrat dans les clubs.

Boy de la Tour "convaincue" que la Ligue 1 ira à son terme

Même s’il y a une marge d’un mois par rapport à ce qui était prévu initialement avant que la pandémie coronavirus ne frappe, Noël Le Graët se montre très pessimiste par rapport au fait de pouvoir terminer les compétitions nationales avant juillet : « J'ai passé un peu de temps chez moi à faire des calculs. Très franchement, je ne vois pas comment on terminerait le championnat fin juin, avec les matches de l'équipe de France et la Ligue des champions, a-t-il confié à L’Equipe. La proposition que la Fédération française veut faire aux troupes et à l'UEFA, c'est qu'il faut absolument que l'on aille au moins jusqu'au 15 juillet, avec un fiscal qui se terminerait au 31 juillet. Il n'y a pas d'autre solution. Prenez des pays comme l'Italie, l'Espagne et la France, et j'imagine d'autres encore que je n'ai pas regardés de près. On voit bien que l'on ne va pas reprendre l'entraînement début avril, c'est injouable. »

L’homme fort de la FFF estime qu’il serait plus raisonnable de tabler sur la deuxième quinzaine de juillet pour achever cette campagne 2019/2020. « Pour ne pas mettre de stress à tout le monde, il faut déclarer aujourd'hui, de façon officielle, que l'on joue le maximum de matches, en faisant attention à la santé des joueurs et on termine la saison le 15 ou 20 juillet. En se laissant quinze ou vingt jours de plus, on passe cool, sans problème. C'est la seule solution pour faire quelque chose de cohérent. Et pour les bilans, au niveau fiscal, on les fait sur treize mois au lieu de douze. Cela éviterait des catastrophes financières fin juin un peu partout », a-t-il ajouté.


source: SportMob