logo
My Profile

OL, Garcia : "Le football n'est pas fait pour être joué à huis-clos"

Wed 11 March 2020 | 12:54

L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais a donné son sentiment sur les rencontres à huis-clos qui vont être le nouveau quotidien des clubs.

Tous les matches de Ligue 1 et de Ligue 2 se dérouleront à huis-clos jusqu'au 15 avril. L'Olympique Lyonnais va donc recevoir le Stade de Reims dans des conditions assez particulières ce vendredi soir. En conférence de presse, Rudi Garcia a donné son opinion sur les nombreux matches à huis-clos qui attendent l'Olympique Lyonnais en Ligue 1, mais aussi en Ligue des champions face à la Juventus la semaine prochaine.

OL, Thiago Mendes sort du silence

"Le football n’est pas fait pour jouer à huis clos. Il est fait pour jouer avec des spectateurs. Après, c’est normal pour la précaution. J’espère que cela ne va pas s’éterniser. On va jouer dans des conditions particulières. J’ai connu cela à Marseille contre Francfort. On va faire un entrainement dans les mêmes conditions au Groupama Stadium jeudi. On entend tout. C’est important de s’en rendre compte. On aborder cela totalement différent. Ce n’est pas un match d’entrainement, c’est un match très très important de championnat. Ce ne sont pas les mêmes repères on a l’impression de jouer un amical", a indiqué l'entraîneur de l'OL.

"Les joueurs doivent se remobiliser"

"Ce match à Turin, c’est mardi prochain. Je ne vais pas dire à mes joueurs de ne pas en parler et moi en parler. Les instances, les dirigeants européens ont pris des décisions justes, il faut respecter. Les choses peuvent encore bouger d’ici là. Je rappelle que l’Italie a pris de grandes décisions. C’est particulier d’avoir des décision nationales différentes de décisions internationales. C’est un avis personnel. J’ai une forte pensé pour le peuple italien", a ajouté Rudi Garcia.

Juventus-OL, Jean-Michel Aulas "ne sait toujours rien"

Rudi Garcia ne veut pas utiliser le huis-clos comme excuse face au Stade de Reims : A nous de montrer que Reims n’a pas d’avantage particulier avec ce huis clos. Après, oui, en toute logique, ils ont un avantage. A nous de jouer à 100% de nos capacités individuelles et collectives. (...) Les joueurs doivent se remobiliser. Il reste plein de matchs. C'est un adversaire compliqué qui prend des points face aux gros adversaires. On a récupéré".

Le technicien français s'est défendu sur la chance qu'il accorde aux jeunes : "Les jeunes ont eu leur chance depuis mon arrivée. Ils ont eu du temps de jeu. Pour Maxence Caqueret, il y a eu l’arrivée de Bruno Guimaraes. Pour Ryan Cherki, il s’est fait une place malgré un bel effectif devant. Je suis heureux de la qualification en quarts de Youth League. Je rappelle que c’est moi qui prend la décision de les envoyer avec les U19. Après, il faut rappeler que de tels matchs, cela n’a rien à voir avec l’intensité des matchs professionnels".


source: SportMob