logo

OL-PSG (1-5), un carton en trompe l'œil

Thu 05 March 2020 | 0:23

Le PSG a atomisé l'OL 5-1 en demi-finale de la Coupe de France ce mercredi au Groupama Stadium. Et pourtant, tout n'a pas été parfait...

Le PSG s'est qualifié, certes. Il a réalisé un carton (5-1), c'est vrai aussi. Mais il n'a pas convaincu pour autant à une semaine tout pile de retrouver Dortmund en huitième de finale retour de la Ligue des champions. Encore auteur d'un match à deux vitesses, le club de la capitale s'en est remis à ses individualités et un brin de réussite pour sortir une équipe lyonnaise audacieuse, qui l'avait largement bousculé en première période.

Car à la pause, même à 1-1, les Parisiens n'en menaient pas large. Et l'ouverture du score de Martin Terrier (1-0, 11e), vite gommée par l'égalisation de Kyian Mbappé (1-1, 14e), avait donné le ton d'un match qui n'a pas été si simple pour le champion de France en titre.

L'expulsion de Marçal a tout changé

L'arrêt de Navas devant Terrier (31e) et la sortie grimaçante de Neymar à la mi-temps, avaient même semé un vent d'inquiétude, malgré le poteau de Cavani (43e). Mais c'était avant que Marçal, sanctionné d'un deuxième jaune pour une main dans sa surface, ne permette à Neymar, remis de sa douleur, de donner l'avantage au PSG d'un penalty parfait (1-2, 63e). Le début d'une fessée ponctuée par Pablo Sarabia et deux nouveaus buts de Kylian Mbappé.

Trois réalisations en trompe l'œil, car Paris n'avait pas rassuré auparavant. Le milieu Paredes-Gueye s'était fait bousculé. La paire Kehrer et Marquinhos avait elle aussi montré des difficultés face à Moussa Dembélé et sa bande. Sans oublier les latéraux Kurzawa et Meunier... Et Edinson Cavani qui, comme face à Dijon, n'a pas trouvé le chemin des filets. Autant de points qui ternissent un petit peu cette qualification, à la fois large et poussive.

Benjamin Quarez, au Groupama Stadium.


source: SportMob
Nouvelles connexes