logo

OL, Anthony Lopes : "Derrière nous, il n'y a que les filets !"

Wed 04 March 2020 | 7:03

Le gardien de l'Olympique Lyonnais a évoqué les spécificités et les responsabilités de son poste.

Fort mentalement, doté dun fort caractère, Anthony Lopes s'est imposé comme une référence au poste de gardien de but en Ligue 1 depuis quelques saisons. Le Portugais a prouvé qu'il faisait partie des grands à son poste, en dépit de sa taille, longtemps considéré comme un handicap. Dans une interview accordée à France Football, Anthony Lopes a évoqué les spécificités du poste de gardien de but, les fortes responsabilités qu'il entraîne et également les difficultés parfois de ne pas avoir la possibilité d'être sauvé par un autre.

OL - Garcia : "Beaucoup de joueurs en difficulté"

"C'est vrai que le jeu au pied a pris énormément d'importance dans notre poste. Aujourd'hui, nous sommes considérés comme les premiers relanceurs de notre équipe. Avoir ce jeu au pied, c'est primordial, même si ça me pose pas mal de problèmes car on est avant tout gardien de but. On a tellement de responsabilités tout le long d'un match ou d'un entraînement ! Derrière nous, il n'y a que les filets ! On se loupe et c'est but. Cela va beaucoup plus vite. On a vraiment de plus en plus d'extraterrestres sur les terrains", a expliqué l'international portugais.

"Bats m'a amené au sommet"

"Je regarde tout le temps mes matches après coup. Même si, parfois, ça fait mal à la tête. Comment je réagis à chaque but encaissé ? Chercher le ballon derrière toi te file la haine. Personne d'autre ne vient te chercher le ballon dans les filets. C'est toi, tu te lèves, tu prends le ballon, tu le renvoies au milieu du terrain... C'est une haine que tu endosses personnellement. Même si c'est un but venu d'ailleurs, tu te dis que tu pouvais mieux faire", a ajouté Anthony Lopes.

OL, Lopes décrypte la concurrence avec sa doublure : "C'est normal de lui laisser une compétition"

Le gardien de l'OL a dévoilé son modjo : "'Ne pas subir', c'est la clé ? Ce sont les valeurs qu'on nous a inculquées ici : un gardien lyonnais ne subit jamais. Il avance tout le temps et c'est mon jeu. On a envie d'attirer le ballon où l'on veut qu'il soit. Réduire les angles; obliger l'adversaire à t'obéir malgré lui. Il y a des moments où ça marche, d'autres non, mais il faut garder cet aspect agressif et avancer, ça te donne de meilleures probabilités pour réussir l'arrêt".

Anthony Lopes a rendu hommage à Joël Bats : "Mes mentors du passé, que m'ont-ils laissé ? Tu en as toujours un dans ta carrière qui te marque, te fait rêver, en tant que personne et entraîneur. Jo Bats m'a amené là où je suis aujourd'hui. Ce qui était fort, avec lui, c'est que c'était énormément de psychologie. Il parlait beaucoup, que ça aille bien ou mal mais il avait toujours la bonne parole, le mot juste. Pas de grandes phrases, non, mais la petite qu'il faut au bon moment et puis tu repartais. Sans oublier ses qualités de formateur. Tous les gardiens qu'il a formés sont devenus de très grands gardiens. Greg, Hugo... Si tu lui donnes tout, il va te le rendre et t'amener au sommet. Tu l'écoutes, tu travailles et tu en arrives où tu en es aujourd'hui".


source: SportMob