logo

PSG-Bordeaux : cette fois, Paris a des choses à se faire pardonner

Sun 23 February 2020 | 9:33

Si cela n'effacera pas la défaite à Dortmund, le PSG se doit de montrer un visage exemplaire au Parc des Princes dimanche contre Bordeaux (21 heures).

C'est le point d'orgue d'une semaine agitée. Un match à ne pas rater pour repartir de l'avant tout de suite. Cinq jours après la défaite à Dortmund (2-1), Paris va devoir montrer un autre visage ce dimanche contre Bordeaux (21h), afin de ne pas se laisser gagner par la négativité ambiante. Car cette semaine, les joueurs du PSG ont perdu sur le terrain. Mais ils se sont aussi faits remarquer en dehors. D'abord, avec les déclarations d'après-match de Neymar et Meunier. Et ensuite, parce que des vidéos de l'anniversaire de Mauro Icardi, Edinson Cavani et Angel Di Maria, organisé jeudi soir, ont circulé sur les réseaux sociaux. Un événement privé devenu public qui a fait tache dans une semaine peu glorieuse pour le club, qui se serait bien passé de cette nouvelle polémique.

"Une erreur de diffuser ces images"

Sur ces vidéos, on a pu voir plusieurs cadres faire la fête. Neymar, Cavani ou encore Keylor Navas. Des images que Marquinhos et Thomas Tuchel ont tous les deux regretté samedi en conférence de presse, le premier s'excusant auprès des supporters : "C'était une erreur de diffuser ces images. C'était un anniversaire qui était prévu avant le match. Il faut dire aux supporters que ce n'était pas un manque de respect. C'était un moment pour oublier le foot, penser à autre chose. On est visés 24/24h. C'est notre vie de footballeur, il faut faire attention avec ça surtout qu'il y a des gens qui vivent pour le club, qui font des kilomètres pour nous soutenir."

La fête, au timing douteux, n'a pas été du goût de l'entraîneur, qui n'a pas manqué de le faire remarquer à ses joueurs lors de leurs retrouvailles au Camp des Loges vendredi. "J'ai été vraiment surpris par cette vidéo, explique le coach. Vous pouvez être sûr que nous ne sommes pas heureux avec ces images. On en a parlé ensemble avec l'équipe car je ne veux pas m'arrêter de donner mon avis à ce groupe."

Ce rendez-vous face aux Girondins arrive à point nommé. L'occasion de remettre les pendules à l'heure pour retrouver des bases solides. Tuchel devra composer sans Meunier (malade), Dagba et Bakker (out). Il devrait en profiter pour travailler certaines associations susceptibles de compenser les suspensions de Verratti et Meunier pour le match retour contre Dortmund, le 11 mars. Un match capital,  déjà dans toutes les têtes, même s'il restera trois rencontres à négocier après Bordeaux, dont la demi-finale de Coupe de France à Lyon, le 4 mars. L'autre grand défi de ce PSG blessé, mais pas encore mort.


source: SportMob