logo

Tottenham, Mourinho a « hâte d’être à la saison prochaine »

Mon 19 January 1970 | 7:33

Après la défaite des siens contre Chelsea ce samedi, José Mourinho a indiqué qu’il lui tardait d’être à la saison 2020/2021.

Tottenham est confronté actuellement à de très nombreux problèmes, comme les défections au sein de son effectif pour cause de blessure. Les Spurs sont notamment privés de trois éléments majeurs (Harry Kane, Moussa Sissoko et Son Heung-Min). Pour Mourinho, cette cascade de forfaits est pour beaucoup dans la mauvaise série actuelle. Et il est impatient d’être à l’été prochain.

Olivier Giroud signe son retour

« J'adorerais être au 1er juillet. J'adorerais être en pré-saison, travailler avec Harry Kane, Sissoko et Son. Ce n'est pas possible. Il nous reste trois longs mois pour disputer trois compétitions où nous en sommes encore. Ça va être trois longs mois », a-t-il déploré, tout en invitant les siens à s’accrocher face aux vents contraires : « mes gars apprendront beaucoup de cela. Ils apprendront la résilience, l'effort, aller à leurs limites. C’est une expérience très difficile pour les garçons, mais une très bonne expérience pour l'avenir. »

Mourinho se plaint du calendrier

Mourinho ne veut pas perdre d'autres joueurs majeurs, et c’est pourquoi il a choisi de laisser au repos Dele Alli ce samedi face aux Blues. « Oui, parce que nous savions que tactiquement, il était très important pour nous de jouer d'une certaine manière. Il était également très important pour nous d'essayer avec des joueurs rapides quand ils étaient frais. Et bien, frais, parce que, en raison des choix diffuseurs de télévision, il est difficile de parler de fraîcheur lorsque nous jouons Aston Villa deux jours avant Leipzig et Chelsea à 12h30 deux jours après Leipzig. »

Concernant le match en lui-même, et en dépit d’un faux-pas logique, The Special One a affirmé qu’il n’avait rien à reprocher à ses hommes : « Je n'ai rien à redire sur mes joueurs. Ça c'est sûr. Le résultat pourrait être différent oui. Pourrait être 3-1, pourrait être 2-2, pourrait être différent, mais difficile pour mes joueurs de faire autre chose que ce qu'ils ont fait. Je pense donc que la seule chose que je peux dire est avec ce que nous avons en ce moment, le pouvoir que nous avons ou n'avons pas, la situation presque unique dans laquelle nous vivons en ce moment, il est très difficile de faire mieux, surtout lorsque l'adversaire marque en premier ».


source: SportMob
Nouvelles connexes