logo

Amiens-PSG (4-4) : une dernière répétition complètement folle avant Dortmund

Sat 15 February 2020 | 18:46

Si Dortmund a régalé vendredi contre Francfort (4-0), le PSG a souffert samedi à Amiens (4-4). Une dernière répétition déroutante avant le choc en C1.

Un vent d'irréalité soufflait sur Amiens samedi soir. Opposé à l'ASC pour son dernier match avant le déplacement à Dortmund, le PSG se retrouvait confronté à deux équations. La première : gérer les organismes avant son huitième de finale aller de Ligue des champions, mardi prochain. Et la seconde : continuer sa série de 22 matches sans défaite toutes compétitions confondues, afin de ne pas casser la bonne dynamique de résultats.

Concernant la gestion des organismes, tout s'est plutôt bien passé. Aucun blessé à l'issue de la rencontre. Des joueurs ont été ménagés, comme Neymar, Kylian Mbappé, Pablo Sarabia, Layvin Kurzawa ou encore Thomas Meunier, restés à Paris. Et du temps de jeu a aussi été donné à des éléments en manque de rythme comme Thiago Silva, Idrissa Gueye, Marco Verratti, Marquinhos, qui ont chacun disputé une mi-temps au Stade de La Licorne.

Une première mi-temps indigente

En revanche, du point du vue du résultat et de la prestation d'ensemble, le bilan est peu emballant. La première mi-temps du PSG ne restera pas dans les annales. Mené 3-0 par le 19e de Ligue 1 après seulement 40 minutes (!), l'escouade de Thomas Tuchel a montré l'un de ses pires visages de la saison. Une copie catastrophique illustrée par son capitaine Thiago Silva, bougé comme rarement par Serhou Guirassy et sa bande.

Jusqu'à la réduction du score d'Ander Herrera (45e), le PSG a semblé ailleurs, ne mettant aucun rythme et d'agressivité dans les duels. Un visage indigne du Champion de France en titre, reboosté par l'entrée de Verratti après la pause. Mais alors qu'il pensait avoir retourné la situation grâce au doublé du jeune Tanguy Kouassi et un but de Mauro Icardi, Serhou Guirassy a égalisé dans le temps additionnel (90+1e), privant Paris d'une nouvelle victoire.

4-4 au coup de sifflet final ! Un match complètement fou et quelques doutes à lever à l'approche du grand rendez-vous face au BvB, qui a cartonné vendredi contre Francfort (4-0). Des doutes valables non seulement pour la performance, mais aussi sur l'état de forme des uns et des autres.

Benjamin Quarez, au Stade de La Licorne.


source: SportMob
Nouvelles connexes