logo
My Profile

Espanyol-Barça (2-2) - Les Blaugrana partagent les points dans le derby

Sat 04 January 2020 | 21:55

Malgré un Luis Suarez des grands soirs, le FC Barcelone a cédé en fin de match dans le derby face à l'Espanyol et pourra nourrir des regrets (2-2).

Plus qu'un derby, un choc des extrêmes. Ce samedi soir, le FC Barcelone, leader de la Liga, affrontait son rival de l'Espanyol, lanterne rouge. Un affrontement totalement déséquilibré qui, chaque année ou presque, tourne à l'avantage des Blaugrana. Pas cette fois, puisque les hommes d'Ernesto Valverde, d'abord bousculés par l'Espanyol, ont su élever leur niveau de jeu sous l'impulsion d'un Luis Suarez des grands soirs avant d'être rejoints en fin de rencontre (2-2). Déception. 

Luis Suarez dans le rôle du chef d'orchestre 

Si L'Uruguayen a remis en scelle les visiteurs, ceux-ci avaient totalement déjoué durant l'intégralité de la première période. Incapables de dicter le tempo du match, Antoine Griezmann et ses partenaires permettaient bien malgré eux à l'Espanyol de prendre confiance au fil des minutes. Au point de laisser les locaux ouvrir le score à la 23ème minute de jeu, grâce à un but de la tête de David Lopez, oublié au marquage par Ivan Rakitic. La réaction tardive du Barça attendait la 42ème minute et venait de Luis Suarez, lequel réussissait un grand pont sur son vis-à-vis avant de voir son pointu échouer sur le poteau. Les prémices d'un réveil.

Au retour des vestiaires, c'est de nouveau Luis Suarez qui orchestrait le révolte du Barça. Dès la 50ème minute de jeu, l'ancien joueur de l'Ajax Amsterdam et des Reds de Liverpool reprenait en une touche de balle un bon centre de Jordi Alba. Sa reprise spontanée ne laissait aucune chance au portier adverse et avait le mérite de réveiller ses partenaires. Moins de 10 minutes plus tard, Luis Suarez, encore lui, se muait cette fois en passeur décisif. De l'extérieur du pied, l'attaquant distillait une merveille de centre qu'Arturo Vidal, entré en cours de match, reprenait victorieusement de la tête. Le leader du championnat s'était réveillé. À ce moment précis de la rencontre, on pouvait imaginer l'Espanyol lâcher prise. Mais il n'en était rien. D'abord, Frenkie de Jong voyait rouge (75e) et redonnait espoir aux locaux, qui allaient pousser pour égaliser. La délivrance tant attendue allait survenir à la 87ème minute. Trouvé dans la profondeur, Wu Lei, trop rapide pour Clément Lenglet et Gerard Piqué, croisait sa frappe et trompait Neto en puissance. Le stade Cornellà-El Prat pouvait exulter. Le Barça laisse encore filer de précieux points dans la course au titre mais préserve sa première place au classement au gré d'une meilleure différence de buts. 


source: SportMob
Nouvelles connexes