logo

Tribunes - Roxana Maracineanu revient sur la fin de match d'ASSE-PSG

Thu 19 December 2019 | 21:10

La Ministre des Sports a regretté les agissements des supporters de l'AS Saint-Etienne, tout en réaffirmant son souhait d'encadrer la pyrotechnie.

Cela avait fait couler beaucoup d'encre, dimanche dernier. En marge de la rencontre de championnat entre l'AS Saint-Etienne et le Paris Saint-Germain (0-4), les supporters des Verts avaient fêté l'anniversaire d'une brigade d'ultras de manière spectaculaire. En plus des centaines de fumigènes craquées dans les deux kops de Geoffroy-Guichard ce soir-là, des feux d'artifices étaient venus s'ajouter au spectacle en toute fin de rencontre, entraînant un arrêt précoce de la rencontre. Résultat des courses, l'ASSE a écopé d'une fermeture à titre conservatoire de son enceinte sportive, en attendant de potentielles sanctions... Le genre de cas de figures que n'apprécie pas la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, qui a regretté ces évènements sur les ondes de France Bleu Saint-Etienne Loire. 

"Par rapport à mon action et ce qu'on entame avec les supporters, c'est à dire une discussion sur beaucoup de sujets qui les intéressent, notamment les déplacements, mais justement aussi l'utilisation des fumigènes dans les stades, j'ai trouvé ça dommage que ça se passe de la manière dont ça s'est passé ce soir-là au stade (...) Ces manières de faire fragilisent les discussions en cours. C'est pour çà que j'en appelle à la responsabilité des clubs, des supporters et plus largement à leur responsabilisation vis-à-vis de ces sujets", a notamment déclaré la Ministre des Sports, souhaitant ouvrir le dialogue sur le sujet.  

"Sans ça, je crois que le match n'aurait pas du tout la même saveur"

"Peut-être que ce qu'ils ont voulu mettre en avant, cette belle fête qu'ils ont voulu médiatiser, réaliser, peut-être qu'elle aurait pu se faire autrement, à un autre moment (...) Le groupe de travail à l'INS qui planche sur cette question étudie différentes possibilités d'utiliser des fumigènes qui ne sont pas dangereux pour les utilisateurs. Ils étudient aussi l'utilisation encadrée donc qu'ils puissent faire entrer des fumigènes un peu différents, moins dangereux mais qui provoquent le même effet au moment où on les utilise. Et que ce soit utilisé dans des zones encadrées par des personnes qui seraient formées à le faire et qu'on puisse aussi réguler l'entrée de ces engins pyrotechniques qui peuvent mettre en danger l'intégrité des personnes qui les utilisent", a ensuite expliqué Roxana Maracineanu. 

De plus, celle qui avait malheureusement été chahutée par les supporters du Red Star lors d'une rencontre de National face au club de Quevilly-Rouen, précise qu'elle apprécie personnellement ce genre de spectacle et d'animations. Mais pas à n'importe quelles conditions. 

"En tant que spectatrice j'apprécie la manifestation des gens qui soutiennent leur équipe dans les gradins, que ce soit au niveau des chansons, des encouragements, des illuminations et de toute autre manifestation d'encouragements, de joie et d'existence qu'on peut voir dans les tribunes. Sans ça, je crois que le match n'aurait pas du tout la même saveur. Évidement qu'on l'apprécie et justement on veut l'encourager mais de manière encadrée et surtout pour protéger les publics et les personnes qui utilisent elles-mêmes ces fumigènes mais aussi leurs voisins et puis de manière générale les autres spectateurs qui sont dans le stade. Lorsque ça nuit au déroulé du match ou à l'intégrité des joueurs qui sont sur le terrain et que ça met le jeu en péril, et bien ça nuit aux autres spectateurs qui sont présents dans le stade et y compris aux spectateurs qui sont devant leur télé à suivre la partie", a enfin terminé la Ministre. Rapellons que plusieurs stadiers ont été blessés dimanche dernier. 


source: SportMob