logo

TFC - Olivier Sadran propose de rembourser les abonnements

Sun 15 December 2019 | 12:02

Rien ne va plus à Toulouse, qui a concédé une huitième défaite d'affilée contre Reims (0-1). Des incidents ont éclaté avec les supporters.

Cela fait désormais plus de deux mois que Toulouse n'a pas pris de points en championnat, et cumule désormais huit défaites consécutives. La dernière en date ce samedi contre Reims à domicile (0-1) a été marquée par des incidents avec les supporters mécontents après le coup de sifflet final.

Ligue 1, Nantes capitalise, Toulouse s'enlise, Monaco tenu en échec

Une situation sur laquelle le président du club, Olivier Sadran, a tenu à s'exprimer dans la soirée pour La Dépêche du Midi. "La violence n'est jamais une solution. Personnellement, je vais en tirer un certain nombre de conclusions, a-t-il tout d'abord affirmé. En premier lieu, ce club, je le porte financièrement et je continuerai jusqu'au bout, c'est-à-dire jusqu'à ce que quelqu'un en soit capable."

"Les gens pourront rendre leur abonnement et seront remboursés"

Il a ensuite promis de proposer le remboursement de la deuxième partie de saison à ceux qui ne souhaiteraient plus venir au stade au vu du spectacle proposé. "Dès lundi, les gens qui ne voudront pas participer à la phase retour, ne plus aller au stade, pourront rendre leur abonnement au Stadium et seront remboursés pour la deuxième partie de la saison.

"On propose un spectacle qui n'est pas digne d'être payé, donc le processus est normal. On est désolés, bien sûr, car on a besoin d'eux, c'est certain, pour se sauver. "

Enfin, il a pointé du doigt ses joueurs, les tenant pour grandement responsables de la situation de l'équipe, lanterne rouge à une journée de la mi-championnat. "Puisque les coaches tournent, ce sont les joueurs, lesquels sont là pour la plupart depuis quelques saisons, qui sont à même d'être pointés du doigt.

"Les attitudes d'un certain nombre d'entre eux ne correspondent pas à des comportements de professionnels. C'est clair, non ? (...) Si je m'interroge sur ma direction au TFC, qui n'est pas bonne, les joueurs doivent aussi se poser des questions. On doit, tous, se demander ce qui fait l'échec de ce club."

Les Violets ont encore deux déplacements à négocier en 2019. Ils seront à Lyon mercredi (18h45) en huitième de finale de Coupe de la ligue, puis à Nice samedi (20h45) pour la 19e journée de championnat.


source: SportMob