logo

Youth League - Stéphane Roche (PSG) : "C'est une fin qu'on apprécie"

Wed 11 December 2019 | 16:43

Malgré l'élimination en Youth League, l'entraîneur du PSG s'est félicité d'avoir terminé sur une bonne note et a l'esprit tourné vers la Gambardella.

Stéphane Roche : Sur le résultat c'est réussi. Après, sur la débauche d'énergie aussi, puisqu'on a bien vu que sur le terrain, d'un côté comme de l'autre, on a vu beaucoup de joueurs en position de crampes ou à la limite de la crampe. Cela montre que le match a été relativement ouvert. Et dès l'entame de match, il y a eu beaucoup d'espaces. On a concédé beaucoup de coups francs, de corners. On met un but remarquable. La passe et l'appel sont vraiment de qualité (...) Je suis content pour les joueurs, et encore plus pour ceux qui ont un peu moins joué, qu'ils aient pu s'exprimer aujourd'hui. (...) C'est une fin qu'on apprécie, car mieux finir c'est toujours bien. On avait démarré par une défaite à domicile, donc la page se tourne. 

En Gambardella, ce ne sont pas tout à fait les mêmes générations, puisqu'on va intégrer des 17 ans. L'objectif sera de créer un groupe, dès demain, assez large et avec des 17 ans, pour bien entendu se qualifier match après match. On a ciblé plusieurs joueurs de 17 ans, au delà d'un seul joueur, ce sera sur la génération 2002/2003. On a deux jours pour aller sur dimanche mais c'est aussi intéressant. 

Comme beaucoup de clubs... Il y a de très bons clubs formateurs qui n'ont pas gagné la Gambardella depuis de nombreuses années. Il y a aussi des aléas dans cette coupe. Mais c'est intéressant à chaque fois que l'on rentre dans cette compétition de pouvoir rêver. Je pense qu'il y a beaucoup de jeunes joueurs dont les cousins, les oncles, les parents voire les grands-parents ont joué cette coupe, donc c'est une compétition qui a une histoire. La démarrer, c'est toujours une adrénaline. 

Ce n'est pas de la peur, mais il faut respecter tous les adversaires. Où que ce soit, dans la région parisienne ou à l'extérieur de Paris. La Gambardella, c'est la vie d'un groupe de jeunes dans une compétition de jeunes. C'eest une cométition qu'ils se doivent de mordre, sanss se poser trop de questions par rapport à l'adversaire. C'est un très bon tirage pour le PSG, pour Évry. Il faudra faire le match qu'on doit faire, pour le gagner. 

L'important c'est de sentir qu'il y a toujours la flamme, qu'ils ont envie de mouiller le maillot, de partager avec les partenaires du moment. Quand ils sont avec les pros, ils sont avec les pros. Quand ils sont avec le groupe 19 ans ils doivent avoir un comportement identique. Et pour l'instant c'est ce que je ressens. Mbe Soh ? Derrière la cuisse... Benjamin Quarez, au Camp des Loges.


source: SportMob
Nouvelles connexes