logo

MHSC 1-3 PSG - Paris s'en remet au talent de ses stars

Sat 07 December 2019 | 18:27

Longtemps malmené par le MHSC, le Paris Saint-Germain s'est finalement imposé à la Mosson (1-3), grâce à des buts inscrits par ses trois attaquants.

Sur courant alternatif lors de sa victoire face au FC Nantes mercredi soir (2-0), le Paris Saint-Germain pouvait s'attendre à un déplacement périlleux ce samedi à la Mosson, face à Montpellier. Et pour cause, le MHSC est une équipe qui ne réussit guère aux Franciliens et qui mise beaucoup sur un important impact physique, des caractéristiques qui permettent bien souvent de destabiliser les hommes de Thomas Tuchel, surtout privés de Marco Verratti et Marquinhos. 

Harcelé par le MHSC, le PSG se tire une balle dans le pied

Périlleux, ce déplacement l'a été pour le PSG, qui subissait d'entrée de match un pressing constant des locaux. Harcelés, bousculés même, les Parisiens ne parvenaient pas à poser le pied sur le cuir et à dicter le rythme de la rencontre, tandis que Montpellier attendait la moindre erreur technique pour piquer. Pour ne rien arranger, Presnel Kimpembe et Idrissa Gueye, blessés, étaient contraints de céder leur place aux 18e et 24e minutes de jeu... 

MHSC-PSG - Blessés, Kimpembe et Gueye cèdent leur place

Plus incisif que le PSG, Montpellier allait être récompensé de ses efforts en fin de première période. Alors que l'animation offensive était proche du néant entre un Mauro Icardi trop esseulé, un Kylian Mbappé trop discret et un Neymar nerveux, la délivrance allait venir de Leandro Paredes... Problème, le but de l'Argentin était inscrit contre son camp (41eme), lui qui était à la retombée d'un corner bien frappé par Téji Savanier et trompait Keylor Navas de manière involontaire. À la pause, Thomas Tuchel allait devoir remobiliser ses joueurs et revoir ses plans tactiques, sous peine de s'exposer à une quatrième défaite en Ligue 1 cette saison.

Et soudain, le talent a fait la différence... 

Si la seconde période débutait dans la même configuration, avec un déchet technique inhabituel pour les joueurs du Paris Saint-Germain, la rencontre allait changer de physionomie suite au carton rouge reçu par Pedro Mendes à la 72ème minute de jeu. Dans la foulée, Neymar, pourtant peu à son aise depuis le début du match, expédiait une merveille de coup-franc dans la lucarne de Géronimo Rulli (74e). La fin de match allait être longue pour le MHSC... 

Deux minutes plus tard, ce même Neymar servait sur un plateau Kylian Mbappé à l'entrée de la surface de réparation, lequel ouvrait son pied droit et trouvait le petit filet opposé de Géronimo Rulli (76e). En deux minutes, Paris s'était rendu le match facile, et Montpellier pouvait nourrir des regrets. Dans le dernier quart d'heure, Neymar rententait sa chance sur coup-franc, mais sa tentative était repoussée par le poteau adverse. Mauro Icardi, lui, ne laissait aucune chance aux montants à la 81ème minute, reprenant victorieusement de volée un service parfait de Kylian Mbappé pour tripler la mise. Moribond avant la pause, le Paris Saint-Germain repartait de la Mosson avec les trois points. Qu'on ne s'y trompe pas, le club de la capitale les doit en immense partie au talent sans équivalent de ses stars. 


source: SportMob