logo

Real Madrid-Espanyol (2-0), un Benzema royal inspire le Real

Sat 07 December 2019 | 13:57

Le Real Madrid a fait le boulot contre l’Espanyol grâce aux buts inscrits par ses deux Français, Raphaël Varane et Karim Benzema.

Le Real Madrid a poursuivi ce samedi sa série de bons résultats en Liga en prenant le dessus sur l’Espanyol. Le succès face à l’équipe catalane n’a cependant pas été facile à valider. Les Merengue se sont heurtés à un très bon Diego Lopez, leur ancien portier, et il n’y a que ses Français qui ont réussi à faire la différence.

Raphael Varane et Karim Benzema ont été les deux buts de cette partie. Le défenseur avait été le premier à trouver la faille sur une offrande de…Benzema. A huit minutes de la pause, l’ancien Lyonnais a signé son 15e geste décisif de la saison en servant son coéquipier sur un plateau. D’un tir croisé, l’international tricolore n’a pas manqué l’occasion de signer son premier but de l’exercice.

Benzema intenable de bout en bout

Il n’y a pas eu d’autres buts inscrits durant cette première mi-temps. Pourtant, ce ne sont pas les occasions qui ont manqué aux Castillans. À lui seul, Vinicius Jr a manqué deux grosses opportunités (27e et 43e), manquant l’occasion de marquer des points auprès de Zinedine Zidane. Le jeune Valverde a aussi buté sur le dernier rempart de l’Espanyol (37e), de même que Benzema. Le meilleur réalisateur de la Liga avait été le premier à solliciter Lopez à la 14e, avant de récidiver au retour des vestiaires à la 53e.

La troisième a été finalement la bonne pour le numéro 9 du Real. A la 79e minute, et suite d'une action qu'il a lui-même initiée, il s’est retrouvé à la réception d’une passe en retrait de Valverde. En grand attaquant qu’il est, il a réalisé le geste parfait, portant à 11 son nombre de buts en championnat. Plus que jamais, il est la menace numéro 1 des merengue et il est bien parti pour décrocher son premier titre de Pichichi.

2-0, le résultat n’a ensuite plus évolué dans cette partie. En gagnant, le Real est repassé en tête, et avec une avance provisoire de 3 points sur son rival barcelonais. De bon augure avant le Clasico prévu dans une dizaine de jours. En somme, un après-midi parfait pour les joueurs de la capitale espagnole. Parfait ou presque. Le seul point noir cela a été l’expulsion de Ferland Mendy en fin de partie. Tous les Français n’ont donc pas été à la fête lors de cette rencontre.


source: SportMob
Nouvelles connexes